Revues de presse

21 avril 2020

Pour Pierre Dessemontet, chargé de cours à l'EPFL, et Vincent Kaufmann, directeur du Laboratoire de sociologie urbaine, cette crise pourrait avoir un effet multiplicateur sur des tendances préexistantes, en l'occurrence le télétravail. Il favorisera une meilleure répartition des déplacements entre les heures de pointe et les heures creuses.

Si certains médias informent des nombreux projets en cours sur le traçage des personnes infectées par le Coronavirus, d'autres se font l'écho des méfiances que suscite ce genre d'application, notamment, le respect des données personnelles. Ils rappellent que les chercheurs de l'EPFL et de l'ETH se sont désolidarisés du projet européen en faveur d'un projet commun qui offre plus de transparence.

La question fait débat, il y a autant d'avis que d'experts. Marcel Salathé, épidémiologiste à l'EPFL, est questionné à ce propos par la SRF.

Des questions, des doutes autour de la communication COVID-19, c'est ce que l'on peut lire dans la NZZ. "La crise du Coronavirus est caractérisée par un paradoxe dangereux: les experts ont une influence massive sur la politique, mais la politique n'est guère guidée par les connaissances scientifiques." Ou encore: "Des épidémiologistes tels que Christian Althaus et Marcel Salathé ont mis en garde contre la pandémie de Coronavirus. Daniel Koch les a fait apparaître comme des alarmistes. Qui a raison?"

Plus d'aide et moins de créneaux, c'est l'idée avancée par Philippe Thalmann, économiste à l'EPFL, pour aider les compagnies aériennes.

"Cette crise permet à chacun de redécouvrir ce qu’il possède et ce qui lui manque lorsqu’il est privé des équipements collectifs offerts par la ville: l’accès à ses parcs, ses cafés, à son offre culturelle et sportive." Retrouvez l'interview de Valentin Bourdon, chercheur au Laboratoire de construction et conservation de l'EPFL, sur un site d'architecture iranien.

20 avril 2020

Le Square Kilometre Array, ou SKA, sera le plus grand radiotélescope jamais construit. Grâce à cet ambitieux projet, certaines des énigmes de l’Univers pourront trouver des réponses. Début avril 2020, L’EPFL en est devenue membre et y coordonnera la contribution de la communauté scientifique suisse.

Les présidents de l’EPFL Martin Vetterli, de l’EPFZ Joël Mesot et du Conseil des EPF Michael Hengartner s'expriment d'une seule et même voix dans les journaux Le Temps et NZZ à propos des conséquences de la crise du Covid-19 sur le monde de la recherche.

Edoardo Charbon, professeur et directeur du laboratoire Advanced Quantum Architecture à l’EPFL, et son équipe, en collaboration avec Canon, ont conçu la toute première caméra à un million de pixels. Celle-ci peut capturer et compter la plus petite particule de lumière qui soit: le photon.

Le projet européen Pan-European Privacy-Preserving Proximity Tracing (PEPP-PT) vise à retracer les contacts avec une personne infectée par le coronavirus grâce à une application sur un smartphone. Malgré la promesse de données anonymisées, des questions se posent quant à la transparence globale du projet. Pour répondre à ces interrogations et pour sécuriser le déconfinement, les chercheurs de l'EPFL en collaboration avec l'ETH Zürich proposent le framework D3-PT, un système décentralisé.

Luc Montagnier, co-récipiendaire du prix Nobel de médecine en 2008, affirme que le Covid-19 résulterait d’expériences menées par des chercheurs chinois sur le VIH, dont on retrouverait des traces dans son génome. Didier Trono, du Laboratoire de virologie et génétique, dément ces déclarations, qui ne sont pas fondées sur des éléments scientifiques.

Dans certains cas, comme pour la pandémie de coronavirus, l'accès aux données GPS des propriétaires de smartphones semble primordial pour prévenir les infections. Pour Emanuele Massaro, collaborateur scientifique au Laboratoire de relations humaines-environnementales dans les systèmes urbains de l'EPFL, il serait justifié que les scientifiques aient accès à ces données pour des questions de santé publique.

Alors que la première partie du déconfinement en Suisse est prévu le 27 avril, le port des masques de protection dans les lieux publics semble être incontournable. La question de la disponibilité de ceux-ci se pose donc. Heidi.news mentionne l'initiative d'un groupe d’étudiants du Media X Design Lab de l’EPFL, qui ont repris un design existant pour développer une visière protectrice transparente, désinfectable et réutilisable à l'aide d'imprimantes 3D.

Dans le cadre du projet Excellence in Africa, qui associe l’EPFL et l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P) au Maroc, les étudiants de cette dernière peuvent désormais bénéficier gratuitement de 41 des MOOCs de l’EPFL.

Une équipe de chercheurs de l’EPFL, de la HEIA-FR et d’unisanté, le Centre universitaire de médecine générale et santé publique, associée à des experts indépendants, ont analysé la qualité de l’air à l’intérieur de logements individuels, neufs ou rénovés. Cette étude menée sur toute la Suisse romande montre que les rénovations énergétiques des bâtiments résidentiels ne tiennent pas assez compte des enjeux liés à la qualité de l’air intérieur.

17 avril 2020

La génétique pourrait expliquer pourquoi certaines personnes de moins de soixante-cinq ans en pleine santé souffrent de complications liées au Covid-19. Une vaste étude internationale va être menée pour en savoir plus sur cette piste. Jacques Fellay, professeur associé de l'EPFL et directeur de l'Unité de médecine de précision du CHUV était sur la RTS pour en parler. Il était également invité sur Rouge FM pour s'exprimer sur une éventuelle récurrence annuelle du coronavirus.

De quelle manière la crise du coronavirus aura-t-elle un impact sur le monde de la science ? Martin Vetterli, président de l'EPFL, Joël Mesot, président de l'ETHZ, et Michael Hengartner, président du Conseil des EPF, publient une tribune commune sur ce sujet dans la "NZZ".

Le 24 avril, le télescope spatial Hubble aura 30 ans. La RTS revient sur l'histoire de cet outil qui a permis de nombreuses découvertes avec Claude Nicollier, premier astronaute suisse et professeur honoraire EPFL, et Jean-Paul Kneib, directeur du Laboratoire d'astrophysique.

Marcel Salathé, professeur d'épidémiologie digitale, était sur la RSI pour parler de l'utilité des masques de protection dans la transmission du coronavirus.

The Curve, un festival de musique virtuel mis sur pied par des étudiants, aura lieu samedi de 18 h à minuit. Une plateforme dédiée a été créée et les spectateurs pourront interagir tout au long des concerts. "20 Minutes" en parle.

Plusieurs médias reviennent encore sur le projet d'application qui vise à retracer les contacts avec une personne infectée par le virus. La confiance de la population quant à la protection des données sera déterminante.

PostFinance participe au soutien des PME dans l'actuelle crise du coronavirus. Cela va-t-il mettre un terme à son combat pour devenir une vraie banque? C'est la question que pose "Le Temps". Matthias Finger, professeur en management des industries de réseaux est interviewé.

16 avril 2020

Une équipe de chercheurs de l’EPFL a lancé des recherches pour traquer le SARS-Cov-2, le virus à l’origine de la maladie Covid-19, dans l’eau des égouts. "Heidi.news" donne des explications.

Dans les prochaines phases de la crise, les applications pour smartphones pourraient être des outils efficaces pour tracer le virus. A condition qu'elles soient largement utilisées. A lire notamment dans la "NZZ".

L'EPFL, l'IDIAP et l'Université de Lausanne ont créé un sondage au niveau national dans le but de connaître l'impact du Covid-19 sur le bien-être de la population en période de confinement. L'émission "CQFD", sur "RTS La 1ère" en a parlé.

La firme eSmart Technologies, issue de l'EPFL, figure dans le classement 2020 des entreprises européennes à la croissance la plus rapide, établi par le «Financial Times», relève "L'Agefi".

Dans "Domotech", Marilyne Andersen, ancienne doyenne de l'ENAC et directrice scientifique du Smart Living Lab à l'EPFL, explique pourquoi les fenêtres sont plus que de simples sources de lumière pour les êtres humains.

15 avril 2020

Carmela Troncoso, spécialiste de la sécurité et de la confidentialité des systèmes informatiques à l'EPFL, est interviewée par «RSI La 1». Elle indique notamment quel est le fonctionnement des applications de tracing du coronavirus et quelle est la durée de stockage des données.

«Radio Lac» et «Rete Uno» se sont intéressés à l’application «Coughvid» développée par des chercheurs de l’EPFL. Basée sur l’intelligence artificielle, elle analyse l’enregistrement sonore de la toux de l’utilisateur. Complémentaire aux tests classiques, l’application est encore en phase d’élaboration et sera disponible dans les prochaines semaines.

Comprendre le vécu émotionnel des résidents de Suisse et leur manière de s’adapter aux mesures de confinement pour construire de meilleures stratégies de solidarité à l’avenir: tel est l’objectif d’une recherche citoyenne de portée nationale initiée par l’EPFL, l’Institut de Recherche Idiap et l’Université de Lausanne. «La Liberté» et «LFM» en parlent.

Quelques pays entament un déconfinement progressif. Chacun avec sa stratégie et ses mesures propres. Jacques Fellay, médecin, infectiologue, chercheur au CHUV et à l'EPFL était au micro de «RTS La 1ère» pour en parler.

Depuis le début de la pandémie, les sites de rencontres affirment qu'il y a une augmentation de l'activité en ligne. Mais les messages de prévention manquent. Jessica Pidoux était interrogée à ce sujet par «RTS La 1ère». Dans ses recherches, la doctorante de l’EPFL avait notamment affirmé que l’algorithme de l’application Tinder reproduisait un modèle patriarcal et hétéronormé.

La concentration de dioxyde d’azote NO2 est en nette diminution depuis la chute drastique du trafic routier, indique l’Observatoire environnemental de la Suisse italienne (OASI). Chargé de cours à l’EPFL et vice-président de l’association transports et environnement (ATE), Bruno Storni s’exprime à ce sujet dans les colonnes du journal «La Regione».

Habituées aux crises, les entreprises helvétiques ont à chaque fois su rebondir. Mais cette fois-ci, leur sort dépendra de la durée des restrictions et de l'aide étatique, affirme «Le Temps». Interrogé, le professeur EPFL Jean-Pierre Danthine affirme: «l’économie suisse déprendra beaucoup de la capacité de ses principaux débouchés – Europe, Etats-Unis et Asie -à se maintenir à flot.»

Des scientifiques de l’EPFL ont créé une protéine artificielle capable de maîtriser l’effet de l’outil d’édition génomique CRISPR.

14 avril 2020

Martin Vetterli, président de l'EPFL, est interviewé dans Le Temps à propos de l'application de traçage développée par l'EPFL et l'ETH Zurich. L'idée a eu un impact mondial, puisque Apple et Google travaillent sur un projet presque identique au protocole des deux Écoles.

La réponse se trouve peut-être dans sa capacité à engendrer un phénomène appelé «orage de cytokines», la libération massive de molécules impliquées dans le contrôle de l'immunité. Une piste suivie par Andrea Ablasser, directrice du laboratoire d'immunité innée de l'EPFL.

Pour le professeur Jean-Pierre Danthine, il faudrait faire des tests systématiques des personnes présentant des symptômes et une observation attentive de tous ceux qui seront renvoyés au travail à l'aide du traçage. Privilégier les jeunes travailleurs et renoncer à certaines parties des prêts garantis aux petites et moyennes entreprises et aux indépendants. De son côté, Jacques Neirynck, professeur honoraire de l'EPFL, compare l'individualisme occidental à la discipline communautaire asiatique. Il préfère l'idée du port du masque universel plutôt que le confinement qui mènerait, d'après lui, à la décadence économique.

Ou plus précisément en mer Rouge dans le golfe d'Aqaba, afin de localiser les coraux « adaptatifs » peu impactés par le stress thermique. Des recherches transnationales, basées sur des études menées par l'EPFL, se poursuivent dans la région.

09 avril 2020

Le nouveau coronavirus mute peu, ce qui permet de rester confiant concernant l'efficacité d'un futur vaccin. Plusieurs experts, dont Didier Trono, virologue à l'EPFL, l'affirment dans "Heidi.news", qui les a interrogés en réponse à des textes alarmistes qui circulent à ce sujet sur le net.

Un groupe international de chercheurs planche sur l'hypothèse génétique pour mieux comprendre les complications que le Covid-19 peut entraîner chez des patients pourtant jeunes, rapporte "La Liberté". Le laboratoire de Jacques Fellay, infectiologue et expert en génomique à l'EPFL y participe.

Des étudiants de l’EPFL ont élaboré un soutien-gorge fait de textile connecté, appelé SmartBra, dont le but est de prévenir et de détecter les cancers à leurs stades les plus précoces. A lire dans "Femme Actuelle" et plusieurs sites.

Certains coraux de la mer Rouge semblent mieux résister que les autres au réchauffement et à l'acidification des océans. Le site "BBC Future" en parle et interroge notamment Anders Meibom, qui dirige le Laboratoire de géochimie biologique de l'EPFL.

08 avril 2020

12 nouveaux projets de recherche spécialement conçus pour lutter contre la pandémie viennent d'être lancés. Ils traitent notamment de la prévention de la contagion, des outils de diagnostics ou encore de la recherche de vaccins. Susceptibles d'avoir un impact rapide et tangible sur le coronavirus, ils devront être réalisés sur le court terme avec des résultats espérés dans six mois.

En collaboration avec l’EAWAG et le CHUV, Tamar Kohn, professeure associée au Laboratoire de Chimie Environnementale de l'EPFL, participe à un projet de suivi du SRAS-CoV-2 dans les eaux usées. Ces données peuvent fournir des informations sur la dynamique de l’épidémie bien avant que les données cliniques ne soient disponibles. La presse internationale en parle.

Le professeur Francesco Stellacci de l'EPFL était invité à s'exprimer sur le journal télévisé italien de "La 7" (à voir dès 01:26:53).

Dans des sujets consacrés aux mesures à adopter pour la période post-confinement, "Radio Pilatus" et "TeleZüri" mentionnent l'application PEPP-PT qui permet de retracer les contacts avec des porteurs du virus. Des chercheurs de l’EPFL sont impliqués dans ce projet européen réunissant 130 partenaires de huit pays.

07 avril 2020

Alors que les plaintes se multiplient contre le bruit des voisins, Luca Pattaroni, sociologue à l'EPFL, rappelle que le logement est considéré comme un sanctuaire personnel, un cocon.François Iselin, architecte et professeur honoraire à l'EPFL, souligne le principal problème qu'a aggravé le confinement: la dispersion des familles.

Course contre le temps pour les hôpitaux suisses, interrogations sur le déconfinement, port du masque qui ne serait conseillé que pour les professionnels: autant de sujets abordés avec l'épidémiologiste de l'EPFL, Marcel Salathé.

06 avril 2020

L’EPFL participe au projet Pan-European Privacy-Preserving Proximity Tracing (PEPP-PT), aux côtés de 130 partenaires. Le but est de développer un protocole totalement anonymisé de suivi et d’alerte, basé sur la technologie Bluetooth, qui permettra à tout un chacun d’être informé s’il s’avère qu’il a été en contact avec un porteur du coronavirus.

Des scientifiques s'allient afin de tenter d'expliquer pourquoi certains jeunes ou personnes en bonne santé sont décédés des complications dues au COVID-19. Jacques Fellay, professeur à la faculté des Sciences de la vie de l'EPFL, mène des travaux pour rechercher des variantes génétiques prédisposant à la présentation clinique la plus sévère de la maladie.

Marcel Salathé, professeur d'épidémiologie à l'EPFL, est membre de la nouvelle "Task Force COVID-19 nationale suisse". Alors que la pandémie de coronavirus continue de sévir en Suisse et ailleurs, ce dernier met en garde contre un "retour à la normale" prématuré.

En collaboration avec l’EAWAG et le CHUV, Tamar Kohn, professeure associée au Laboratoire de Chimie Environnementale de l'EPFL, participe à un projet de suivi du SRAS-CoV-2 dans les eaux usées. Ces données peuvent fournir des informations sur la dynamique de l’épidémie bien avant que les données cliniques ne soient disponibles.

Le laboratoire pour la sécurité des données de l’EPFL, en collaboration avec le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV), a développé un logiciel - MedCo - visant à faciliter la recherche médicale en permettant des calculs sécurisés sur des données décentralisées. Il a récemment été installé dans trois hôpitaux suisses.

Vincent Kaufmann, professeur au Laboratoire de sociologie urbaine de l'EPFL, accorde une interview au 24 Heures et à la Tribune de Genève. L'expert évoque l'hypermobilité, qui a largement contribué à la propagation du COVID-19 et aborde les conséquences positives du confinement liées à une mobilité réduite.

Du XVIIème siècle à aujourd'hui, les combinaisons de protection ont évidemment beaucoup évolué, mais elles restent anxiogènes. Cet article du 24 Heures mentionne le projet SmartPPE du Centre EssentialTech de l'EPFL, qui consiste à développer une combinaison pour lutter contre Ebola. Pour Klaus Schônberger, son directeur, la solution technologique utilisée dépend du type de menace, de son mode de transmission et de son contexte.

Le Matin Dimanche consacre un article aux tournois de football en ligne, qui n'échappent pas à la réalité: paris, menaces et augmentation des rémunérations grâce à une hausse des audiences et de l'intérêt médiatique en cette période de confinement. Pour Yannick Rochat, collaborateur scientifique au Collège des Humanités à l'EPFL, une meilleure rémunération des joueurs en ligne pourrait permettre de réduire les dérives.

Le Sonntags Blick revient sur le travail de l’Office fédéral de la santé publique et du gouvernement depuis le début de la crise, liée au coronavirus. Marcel Salathé est mentionné comme l'un des chercheurs ayant souligné un manque de communication entre scientifiques et politiques. Depuis la semaine dernière, une task force scientifique a donc été mise en place.

03 avril 2020

La start-up sédunoise SensàSion, cofondée par Hubert Giraud, professeur de l'EPFL, a signé un accord de distribution avec une société chinoise. Elle va faire homologuer les tests de cette dernière en Suisse pour faire face aux besoins analytiques importants liés à la pandémie.

Les autorités suisses ont formé une task force composée de spécialistes de différents domaines afin de les aider à lutter contre le coronavirus. Deux professeurs de l'EPFL, Marcel Salathé, épidémiologiste, et Didier Trono, virologue, en font partie.

Plusieurs médias se penchent sur une potentielle augmentation des tests du coronavirus. Marcel Salathé, professeur de l'EPFL, est cité.

Une entreprise d'Ecublens, fondée à l'Innovation Park en 2003, doit faire face à une soudaine explosion de la demande pour ses moteurs à haute vitesse. Ces derniers servent à entraîner la roue de turbines qui font fonctionner les respirateurs médicaux.

02 avril 2020

Différents sites internet ont vu le jour récemment dans le but de récolter des infos sur l'état de santé des personnes et ainsi avoir une meilleure vue d'ensemble du nombre de cas de Covid-19. "24 Heures" s'en fait l'écho.

Swoxid, start-up de l'EPFL, fabrique des masques réutilisables qui pourraient s'avérer utiles pour faire face à la pénurie actuelle. Elle est en quête de partenaires pour concrétiser la production, nous apprend "L'Agefi"

Dans un article décrivant les difficultés que rencontrent les start-up en ces temps incertains, "L'Agefi" donne notamment l'exemple de Lunaphore, une jeune société basée à l'Innovation Park de l'EPFL et active dans la lutte contre le cancer.

01 avril 2020

Porté par un consortium de 130 partenaires dont l'EPFL, le projet Pan-European Privacy-Preserving Proximity Tracing (PEPP-PT) vise au monitoring à grande échelle des mouvement de la population et des contacts, sans pour autant faire de concession sur le respect de la vie privée. Basée sur la technologie Bluetooth, l'application développée permettra à tout un chacun d’être informé s’il s’avère qu’il a été en contact avec un porteur du virus. La nouvelle a été reprise par "The New York Times" et "Der Spiegel".

Le professeur Didier Trono, responsable du Laboratoire de virologie et de génétique de l'EPFL était au micro de l'émission "CQFD" pour parler de la durée de vie du coronavirus SARS-CoV-2 à l'extérieur de notre corps. Une durée de vie qui varie selon les publications scientifiques.

Le professeur Francesco Stellacci de l'EPFL était invité à s'exprimer sur le développement de vaccins et médicaments par le journal télévisé italien de "La 7" (à voir dès 01:22:50).

Selon "RTS La 1ère", la Confédération fait appel aux scientifiques suisses pour trouver la meilleure approche pour lutter contre la pandémie de coronavirus et met en place une cellule de crise. Elle sera composée de chercheurs issus des hautes écoles du pays, EPF et universités. Martin Vetterli s'exprime à ce sujet dans "La Matinale".

Le professeur Marcel Salathé était invité à s'exprimer sur le plateau de la "SRF 1" (à voir dès 01:00:20). Sont abordés notamment les différents scénarios de développement d'une épidémie et les mesures à prendre par la Confédération.

La Suisse hésite à introduire une obligation nationale d'utiliser des masques comme c'est le cas dans d'autres pays, car leurs avantages sont controversés. L'épidémiologiste Marcel Salathé explique les avantages du port du masque. A lire dans un article repris dans de nombreux journaux de Suisse alémanique.

Dans un article consacré aux conséquences économiques de la crise du coronavirus sur les indépendants, la "NZZ" cite la prise de position faite hier dans la presse par des experts de l'EPFL et de la HEC Lausanne. Ils recommandent notamment les prêts qui ne seraient entièrement remboursables que si les entreprises se développaient bien à l'avenir.

L'épidémiologiste Marcel Salathé voit des avantages au port du masque et à l'organisation de tests supplémentaires. " Les masques peuvent aider à maintenir certains aspects de la vie publique et les tests à recommencer à travailler dès que possible, si les résultats sont négatifs." A lire dans "La Liberté".

Avec la pandémie actuelle, certaines start-up carburent à plein régime. C'est le cas de Magma Learning, une start-up de l'EPFL qui entend commercialiser une plateforme d'apprentissage à distance, utilisant l'intelligence artificielle. La plateforme est aujourd'hui ouverte aux étudiants qui peuvent se mesurer entre eux, mais aussi collaborer dans certains projets.

Chaque année, le prestigieux magazine Forbes publie une liste de 30 entrepreneurs innovants de moins de 30 ans, qui ont un impact sur les entreprises et la société. Dans la "Forbes 30Under30" Europe figure le nom de Dimitrios Terzis, chercheur à l'EPFL et CEO de MeduSoil. Cette spin-off de l'EPFL développe des matériaux durables pour la construction et les travaux environnementaux.

31 mars 2020

Utilisant un système d’imagerie sophistiqué, la technologie développée par des chercheurs de l'EPFL permet notamment de visualiser en temps réel les couches de cellules de la macula - les premières atteintes par la DMLA. Celles-ci étant jusque-là invisibles par des moyens de routine, il était donc impossible d’en suivre l’évolution.

Le pangolin peut héberger le SARS-CoV-2. Ce résultat ne permet toutefois pas de désigner de façon absolue ce mammifère comme le coupable de la pandémie de Covid-19. C'est ce qu'explique, entre autre, Didier Trono, responsable du Laboratoire de virologie et de génétique de l'EPFL.

La question est épineuse pour toutes les universités. Pierre Vandergheynst, vice-président à l’éducation de l’EPFL, explique qu'un scénario a été imaginé dans lequel la tenue d’examens en présentiel en juin serait autorisée, mais avec des mesures de distanciation sociale.

Les jeunes pousses ont vu les négociations avec des investisseurs figées durant les jours ayant suivi la mise entre parenthèses du pays pour cause de coronavirus. Ancien responsable du parc de l'innovation de l'EPFL, Jacques Laurent préconise, «pour des raisons de simplicité et d'équité», le recours à une allocation de perte de gain.

Vincent Kaufmann, professeur de sociologie urbaine et d'analyse des mobilités à l'EPFL parle de la question de la mobilité en temps de crise et explore différentes voies pour promouvoir une mobilité durable une fois la crise terminée.

À l'EPFL Francesco Stellacci travaille sur un médicament qui permettrait de ralentir la diffusion des virus, Covid-19 compris. Il est interviewé par la RSI.

L'épidémiologiste Marcel Salathé voit des avantages au port du masque et à l'organisation de tests supplémentaires. " Les masques peuvent aider à maintenir certains aspects de la vie publique et les tests à recommencer à travailler dès que possible, si les résultats sont négatifs."

On parle de Luc Piguet et de ClearSpace dans Forbes, ainsi que de la start-up Sophia Genetics.

30 mars 2020

Des experts de l'EPFL et de la HEC Lausanne expliquent à quoi devrait ressembler l’action économique de l’Etat vis-à-vis de la crise déclenchée par l’épidémie de coronavirus. Ils estiment que, puisque personne n'est à blâmer pour le déclenchement de l'épidémie, les dommages devraient être répartis le plus largement et le plus équitablement possible.

Des chercheurs du Power and Wide-band-gap Electronics Research Laboratory (POWERlab) de l’EPFL ont fabriqué un nanodispositif dix fois plus rapide que les plus performants des transistors. Il est capable de générer des ondes térahertz à forte puissance. D’ordinaire difficiles à émettre, ces ondes ont d’innombrables capacités dans les domaines de l’imagerie, de la détection, de la communication sans fil à haute vitesse. Elles peuvent même améliorer le traitement de certains cancers.

Marcel Salathé, professeur à l'EPFL, met son expertise en épidémiologie à contribution pour rassembler la communauté scientifique et informer le public sur le COVID-19. La presse suisse-alémanique dresse son portrait.

Depuis quelques semaines, la communauté scientifique suisse - dont Marcel Salathé, professeur d'épidémiologie digitale à l'EPFL - appelle à la création d'un groupe de travail qui pourrait conseiller le gouvernement sur des questions liées au COVID-19. L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé la création d'un conseil scientifique consultatif.

Des chercheurs du Laboratoire de dispositifs photoniques appliqués de l’EPFL (LAPD) ont mis au point une technologie qui permet d’observer les cellules du fond de l’œil plus en détail et d’en voir certaines jusque-là invisibles. Elle pourrait permettre de faire reculer les problèmes de vue, notamment ceux engendrés par la dégénérescence maculaire liée à l’âge.

La société AC Immune, basée à l'EPFL, élargit son partenariat avec le groupe pharma Eli Lilly dans la recherche clinique de traitements de la maladie d'Alzheimer. Interview avec Andrea Pfeifer, la CEO d'AC Immune.

Même en cas de stabilisation du nombre de personnes atteintes du coronavirus en Suisse, les experts mettent en garde contre le fait d'un retour à la vie normale trop prématuré. La NZZ fait notamment référence à un tweet de Marcel Salathé, du Laboratoire d'épidémiologie digitale de l'EPFL.

Dans cet article dédié à la chute du prix du pétrole due à la crise du coronavirus, le Matin Dimanche évoque la possible transition vers une énergie décarbonisée, à base de photovoltaïque. Le journal cite les recherches de Christophe Ballif du Laboratoire de photovoltaïque et couches minces de l'EPFL.

La pandémie a aussi un impact sur le monde du sport. Le Matin Dimanche interroge Didier Trono, du Laboratoire de virologie et génétique, sur la durée possible de cette situation inédite.

Avec la pandémie de COVID-19, les épidémiologistes sortent de l'ombre et contribuent aux décisions prises par les gouvernements. Le Sonntags Zeitung parle de Marcel Salathé, du Laboratoire d'épidémiologie digitale à l'EPFL.

Pour faire l'école à la maison, les enseignants peuvent compter sur la plateforme Graasp, développée par l'EPFL. Cet outil a été conçu pour la gestion collaborative de projets et le partage de connaissances.

Le confinement des populations conduit à une baisse notable du trafic routier. Stéphane Jost, du Laboratoire de système d'information géographique de l'EPFL, explique les conséquences positives de ce changement sur nos routes.