Revues de presse

23 avril 2003

Learning Center : tous les moyens d'accès au savoir sont bons L'Agefi (2302732) publie un article détaillé sur le futur Learning Center, nouveau centre d'accès à la connaissance pour tous, qui verra le jour sur le site de l'EPFL d'ici 2007 environ. Les quatre objectifs principaux du centre sont les suivants : - Stimuler l'acquisition de nouvelles connaissances grâce à des moyens nouveaux et traditionnels; - Offrir un accès simplifié aux ressources documentaires et multimédia ; - Favoriser l'échange de connaissances ; - Aider les chercheurs en mettant à leur disposition des outils de détection et de structuration des connaissances. Pour ce faire, 800 places de travail, connectées au réseau à très large bande de l'EPFL, ainsi que 4000m2 d'ouvrages en libre accès et 350m2 d'espace d'accueil et d'exposition prendront place dans le bâtiment novateur. Un concours architectural sera bientôt ouvert. L'EPFL se distingue au Salon de l'étudiant (2302899) La Tribune de Genève annonce les temps forts du salon de l'étudiant, à vivre du 30 avril au 4 mai à Genève. Alinghi y occupera une place de choix, parmi d'autres thèmes qui seront abordés, tels que " Le campus virtuel : utopie ou réalité ? ", un débat sur le processus de Bologne ou un café étudiant sur l'esprit d'entreprise. Bertrand Cardis, le constructeur du bateau, et des étudiants de l'EPFL ayant pris part au stimulant projet, y présenteront leur travail. Retrouvez-les le mercredi 30 avril à 16h00. Sur le terrain avec les étudiants La Gruyère (2302298) présente la campagne de terrain des étudiants de dernière année en sciences et ingénierie de l'environnement. Celle-ci aura lieu du 15 septembre au 10 octobre dans le Pays d'Enhaut. Les futurs ingénieurs en environnement travailleront en groupes sur une dizaine de thèmes concrets, dont les crues de torrent ou l'impact des changements climatiques sur la flore. Ils rendront compte de leurs travaux en décembre 2003.

22 avril 2003

Le président de la Confédération Pascal Couchepin dira au président George W. Bush ce qu'il pense de la recherche et de la formation. A l'occasion de la venue du président états-unien sur sol européen pour participer au G8, Pascal Couchepin plaidera notamment pour une intensification des contacts scientifiques entre les Etats-Unis et la Suisse, souligne la Basler Zeitung (2301476). Dans une interview (2301531) publiée par le quotidien bâlois, le Président de la Confédération plaide aussi pour la création d'un conseil de pilotage des EPF et universités qui devraient être financées selon un " pot commun ". Il milite également contre une nouvelle réduction des crédits à la recherche et à la formation. Le même quotidien publie une réponse détaillée (2301471) du conseiller aux Etats Gian-Reto Plattner à Günter Stratenwerth, " un membre émérite " de l'Université bâloise, qui s'oppose au contenu de la Déclaration de Bologne, mais également à toute restriction de la liberté académique des professeurs. Pour ou contre le processus de Bologne ? La NZZ (2300679) rend compte d'un débat qui a opposé les représentants des étudiants à deux professeurs, Georg Kohler et Udo Fries, favorable au processus. L'Hebdo (2300260), sous la plume de Swissup, propose aux étudiants une vue synthétique de toutes les hautes-écoles suisses. L'hebdomadaire publie également un petit guide de l'étudiant (2300254) et rappelle la tenue du Salon de l'étudiant, avec la présence enthousiaste des étudiants de l'EPFL (2300256).

" Le nucléaire, c'est vieux, c'est vieux. " Le professeur à l'EPFL Jacques Neirynck souhaite que la Suisse sorte du nucléaire. Il estime d'ailleurs cette source d'énergie un peu démodée : " Il n'y a pas eu d'avance dans ce domaine : comparez la centrale nucléaire d'aujourd'hui, qui est toujours en activité et qu'on veut prolonger pendant encore vingt ans, avec les ordinateurs d'il y a trente ans ", s'exclame-t-il dans une interview publiée par L'Illustré (2300343).

17 avril 2003

Le Journal de l'APC s'enthousiasme, aussi bien en français qu'en allemand, sur l'excellent état de santé de l'EPFL. Dans son article sur la Magistrale, il revient sur l'historique de l'Ecole et les nouvelles orientations de ces dernières années. Il attire également l'attention sur le projet de Learning Center, prévu pour 2006, et sur l'orientation du Conseil Fédéral concernant les moyens à attribuer à la formation et à la recherche. Pascal Couchepin transmet la conviction du Conseil Fédéral. "Il s'agit d'une dépense prioritaire qui doit être privilégiée lorsqu'on analyse les possibilités d'économies".

Jeunes entreprises: les recettes du succès A l'occasion de son 150ème anniversaire, l'EPFL a voulu connaître la recette du succès ayant mené les patrons d'entreprises, élevés en son sein, du laboratoire à l'entreprise florissante. Daniel Borel (Logitech), Franck Riboud (Danone), Martin Velasco (Venture Capitalist) et André Kudelski (Kudelski SA) sont tous d'avis que " le laboratoire de recherche fonctionne comme un peu comme une entreprise ", dans laquelle " il est question d'objectifs à atteindre et de travail en équipe ". Daniel Borel met l'accent sur l'importance de la persévérance : " Il ne faut jamais renoncer ", martèle-t-il. Martin Velasco, lui, souligne que le temps a aussi son importance dans ce genre de démarches car " il est fondamental de proposer les choses au bon moment ". La direction de l'EPFL précise son objectif " Nous n'avons pas l'intention de produire un leader économique pour chacun de nos étudiants ". Elle souhaite avant tout aider ces derniers à être le plus à l'aise possible dans leurs futures entreprises. Entreprise romande (2299639).

16 avril 2003

Scénario pour facultés de médecine " La crise approche, nous atteignons un point de rupture ", annonce Francis Waldvogel, président du Conseil des Ecoles polytechniques et chef de service aux HUG. La situation des cinq facultés de médecine en Suisse devient de plus en plus critique ; c'est aussi l'avis des directions d'université, des professeurs et des responsables politiques. Les finances et " d'ambitieuses réformes axées sur l'apprentissage pratique ", qui augmentent encore les frais, sont en cause. Plusieurs scénarii sont proposés pour tenter d'améliorer cette situation. Celui qui semble se dessiner va dans le sens de regroupements régionaux, faisant passer le nombre de facultés de médecine de cinq à trois : Zürich, Berne et Bâle ensemble, Lausanne et Genève.

15 avril 2003

" Il faut simplifier le système universitaire ", a déclaré hier Gottfried Schatz, président du Conseil suisse de la science et de la technologie (CSST). L'an passé déjà, l'organe consultatif du Conseil fédéral proposait que les universités soient détachées des administrations cantonales. Le professeur Schatz " insiste aujourd'hui en militant pour une autodétermination accrue des institutions ", explique Le Temps. Le CSST plaide également pour une réforme du mode de financement : " Les subventions, résume le quotidien, seraient allouées par tranches de quatre ans (…), elles devraient être davantage mesurées au mérite, soit en fonction de critères tels que le nombre de titres délivrés, les effectifs, les publications scientifiques. " Avec toutes ces propositions, le chroniqueur de L'Agefi (2297328) se déclare d'accord, ce d'autant plus qu'il s'agit selon lui d'évidences, les demandes du CSST enfonçant surtout des portes ouvertes. Il reste par contre ébahi devant la proposition du Conseil d'instaurer un nouvel organe, un " Conseil suisse de l'enseignement supérieur ". Face à la confusion institutionnelle qui règne dans le domaine, " comment diable a-t-on pu songer un seul instant à créer une structure de plus ", s'exclame-t-il. La NZZ (2297130) relève que le nouvel organe pourrait remplacer l'actuel CSST. Le quotidien zurichois précise les fonctions qui incomberaient à ce nouveau venu : " vérifier que le contrôle de qualité au sein des hautes écoles corresponde aux standards internationaux, juger la performance des différentes institutions ", proposer les critères pour le financement, dialoguer, en tant que représentant de la science, avec les politiques et les représentants de la société. Un dialogue que le CSST, en tant qu'instance de conseil du Conseil fédéral, n'est en réalité pas sensée exécuter, observe la Basler Zeitung en reprenant un aveu de Gottfried Schatz lui-même (2297256).

14 avril 2003

La Commission scientifique du Conseil national a changé sa position : elle estime dorénavant que la formation est la recherche devraient également être soumis aux mesures de frein aux dépenses. Le parti radical, observe la Basler Zeitung (2294946), se retrouve tiraillé entre la position du Président de la Confédération, le radical Pascal Couchepin et du ministre radical des Finances Kaspar Villiger. Dans une interview parue dans Dimanche.ch (2295730), le conseiller fédéral Joseph Deiss estime que le Parlement devrait accepter d'augmenter de 5% les dépenses en faveur des hautes écoles et de la recherche. C'est du moins la proposition que fera le Conseil fédéral.

La victoire d'Alinghi a eu pour effet de quintupler le nombre d'inscriptions d'étudiants en science des matériaux, relève en bref Computerworld Schweiz (2294532).

Les gazettes sont nombreuses à évoquer la retraite spatiale de Claude Nicollier en 2004. Dès l'année prochaine, l'Agence spatiale européenne ne comptera ainsi plus d'Helvète dans ses rangs. " Déjà professeur à l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) depuis 1993, où il dispense quelques cours, Claude Nicollier devrait augmenter son pensum dès l'an prochain ", indique le porte-parole de l'EPFL Nicolas Henchoz, dans une dépêche de l'ATS reprise par une multitude de journaux, dont Le Temps (2295043). Le Cafetier (2295750) évoque également le " retour " de Claude Nicollier comme professeur à l'EPFL.

" Notre université a fait des choix pour son avenir ", annonce le recteur de l'Université de Neuchâtel Denis Miéville, dans une interview publiée par L'Agefi (2295917). Parmi les priorités, l'interviewé cite en premier " le développement d'un département de microtechnique cantonal avec un partenaire qui pourrait être l'EPFL. "

11 avril 2003

Bel avenir pour les sciences de la vie L'agefi (2294176) interroge François L'Eplattenier, président du Novartis Venture Fund, sur le processus d'innovation dans les sciences de la vie. D'après lui, le lancement de start-up va se poursuivre malgré le ralentissement dû à la situation économique actuelle. Il considère ce dernier comme positif en raison de la " sélection naturelle " qui s'opère parmi les acteurs participant au développement des jeunes entreprises. Le processus d'innovation semble même s'être amélioré en Suisse puisque certaines écoles possèdent leur propre infrastructure de lancement et de suivi des jeunes entreprises. L'EPFL notamment, qui démontre que la recherche est non seulement un devoir mais qu'elle est surtout très importante pour le développement. La nomination de Patrick Aebischer à sa tête a été un signal fort en ce sens. François L'Eplattenier est convaincu de l'avenir florissant des sciences de la vie, et spécialement de celui des biotechnologies. Diplômes suisses alémaniques en or Dans Le Temps (2294051), Catherine Dubouloz pointe l'inégalité des salaires entre Suisses Alémaniques et Romands fraîchement sortis d'études. En 2001, les diplômés universitaires et polytechniciens alémaniques gagnaient 18% de plus que les Romands, et ce dès leur premier poste. Les raisons semblent être diverses. L'expérience accumulée lors des stages, que les Alémaniques effectuent parallèlement à leurs études, est valorisée par l'entreprise qui les engage. En outre, les grandes entreprises alémaniques poussent les salaires vers le haut. Consultation de l'étude sur le site de l'OFS : www.education-stat.admin.ch (rubriques "Indicateurs des hautes écoles ", " Impact ").

10 avril 2003

Barrière-réservoir flottante contre hydrocarbures La Handelszeitung (2292162) loue les qualités du réservoir flottant développé par l'EPFL. Il s'agit d'un précieux outil destiné, dans un premier temps, à endiguer une nappe d'hydrocarbure à l'aide de barrages flottants. Dans un deuxième temps, le réservoir se mue en pompe et avale la nappes de pétrole. Le journal précise la participation financière de l'Union pétrolière suisse aux travaux de recherche.

09 avril 2003

De la salle de classe lausannoise au campus international La " Schweizer Baublatt " (2291560) revient sur l'histoire de l'EPFL en rappelant les étapes importantes de sa construction et de son rattachement à la confédération. " Nous avons une mission internationale à remplir ", précise Patrick Aebischer, en faisant référence aux écoles polytechniques fédérales de Zürich et de Lausanne. La mission vulgarisatrice de l'EPFL est, elle, mise en-avant lors des Journées Portes Ouvertes du 2 au 4 mai. L'occasion pour les chercheurs et les étudiants de présenter l'avancée de leurs recherches au public.

08 avril 2003

Chroniqueur invité de 24 Heures (2290772), le juriste Olivier Meuwly s'interroge : La meilleure issue pour les universités helvétiques réside-t-elle dans une centralisation continue des forces, " afin de pouvoir tenir le niveau mondial que la Suisse peut honnêtement revendiquer ? " Il ne le pense pas : " Il serait regrettable de sacrifier la diversité universitaire helvétique pour une uniformité qui n'aurait sans doute que l'apparence de l'efficacité. " Afin d'illustrer son propos, le docteur en droit rappelle que la création d'une université fédérale agitait déjà les esprits au milieu du XIXe siècle.

07 avril 2003

Charles Kleiber dit être arrivé à mi-chemin de son parcours de secrétaire d'Etat. L'occasion de faire le point dans une interview accordée au Temps (2288929). Il explique notamment le sens des réformes en cours : " Il faut maintenant simplifier le système tout en garantissant l'autonomie des hautes écoles et en leur octroyant des ressources à la mesure des prestations. "

" Comment goûter aux logiciels libres si vous n'avez pas installé Linux sur votre ordinateur ? " Le Courrier (2289664) répond en rendant compte de l'excellente initiative d'étudiants de l'EPFL. Pour faire connaître les logiciels libres, également ceux qui tournent sous Windows, " des étudiants de l'EPFL les ont regroupés sur un cédérom appelé GNUWin, en hommage au projet de R. Stallman. Cette galette contient des programmes de retouche d'images, de bureautique, mais aussi des logiciels éducatifs et des jeux. "^ Pour en savoir plus : http://gnuwin.epfl.ch

Le Journal de Morges (2288602), un bi-hebdomadaire, publie un long et précis compte-rendu de la Journée magistrale du 150e. Pour vous remettre les moments forts en mémoire.

24 Heures (2288919) évoque la carrière de Theo Hotz, un architecte qui a laissé sa griffe dans l'architecture de la Ville de Zurich et dont le Forum d'architectures expose les travaux. Agé de 74 ans, ce docteur honoris causa de l'EPFZ avait proposé en 1993 un projet d'envergure pour l'extension de l'EPFL.

03 avril 2003

Les lecteurs de la Basler Zeitung (2286670) découvrent aujourd'hui l'histoire de l'EPFL. Le portrait historique se termine par la description d'un avenir " dynamique " pour l'Ecole qui pourrait compter 8000 étudiants en 2007. Le quotidien rhénan souligne également la confiance de l'économie en l'EPFL, comme le montre les quelque 150 millions d'investissement privés dont elle a bénéficié ces trois dernières années. Le Journal du Jura (2286361) publie une longue version de la dépêche ATS diffusée le jour de la Magistrale. La voisine cantonale de l'EPFL compte dorénavant 10'136 étudiants, relève La Presse (2286369). " 4956 sont Vaudois, 3586 viennent des autres cantons suisses et 1594 représentent quelque 80 nationalités. "

02 avril 2003

" J'ai mis l'accent sur la beauté des architectures la nuit, à la tombée du jour, avec peu de public, pour montrer une sorte d'atmosphère de fin. " Interrogé par 24 Heures, Alain Herzog commente ainsi les 35 photographies d'Expo.02 qu'il expose jusqu'au 25 avril à la cafétéria des électriciens. Le quotidien lausannois fait le portrait de celui qui a l'expérience de " vingt ans derrière l'objectif à l'EPFL " et qui " aime rester relativement neutre " face à son sujet afin de le laisser " s'exprimer librement ".

24 Heures annonce le lancement demain de l'Energy Film Festival. Ce rendez-vous international vise à promouvoir l'information sur toutes les énergies, du charbon au pétrole, en passant par l'électricité, le gaz naturel et les énergies solaires. La journée de demain sera consacrée à la projection de courts métrages, celle de vendredi sera dédiée aux conférences. A suivre au SG1. Le programme peut être consulté sur www.fifel.ch

Le sort du millier d'embryons surnuméraires congelés en Suisse avant l'entrée en vigueur de la loi sur la procréation médicalement assistée reste indécis. Selon la loi, ces embryons devraient être détruits d'ici la fin de l'année. Interviewé par Le Temps pour donner l'avis de son parti, le radical Felix Gutzwiller déclare : " Nous sommes convaincus qu'il faut, très vite, adopter une disposition légale qui évite de se trouver devant le fait accompli. " Par le moyen d'une motion de commission, les radicaux entendent repousser de cinq ans le délai pour la destruction des embryons surnuméraires, ce qui permettrait de légiférer entre-temps sur la possibilité ou non d'effectuer des recherches sur les cellules souches de l'embryon humain. Les radicaux sont favorables à cette recherche. Felix Gutzwiller ne justifie toutefois cette position par aucun argument éthique. Il relève seulement qu'en commission, sa ligne " consistera à soutenir que des solutions trop restrictives reviennent en réalité à promouvoir l'importation de lignées cellulaires. "

01 avril 2003

Les coupures de presse continuent d'arriver trois jours après la Magistrale du 150ème. Voici quelques articles déjà commentés parus dans les plus grands journaux du pays: 1. Celui de la NZZ am Sonntag (2283682). A parler strictement, l'EPFL, observe l'hebdomadaire, n'a pas 150 ans, mais se situe dans la trentaine. Le vice-président de l'ETH Zürich Gerhard Schmitt comprend toutefois que la plus jeune des EPF se "mette en scène". Selon lui, l'EPFL "a réalisé des choses remarquables ces deux dernières années." 2. Celui de la NZZ (2283721). Le quotidien zurichois rend compte du déroulement de la Magistrale. Il évoque surtout l'esprit de la manifestation qui a présenté la science "comme une aventure". 3. Le Matin Dimanche (2283804 et 2283813). Le plus fort tirage de Suisse romande dit en 35 points à quoi sert l'EPFL et publie les photos commentées du cocktail. 4. La dépêche ATS, dont on retrouve notamment de larges extraits dans le Journal du Jura (2284685), les Schaffhauser Nachrichten et la Thurgauer Zeitung.